Blog vagabond, culturel et champêtre

jeudi 14 août 2008

Road-movie à travers la Belgique


Le film de Bouli Lanners, Eldorado, rencontre un vrai succès public en France (100 000 entrées les quatre premières semaines) et en Belgique, avec des perspectives de carrière internationale (Etats-Unis, Canada, Italie, Allemagne, Israël,...). Ce n'est que justice ! Voilà bien longtemps que je n'avais pas vu un aussi beau film déjanté comme je les aime, avec un petit quelque chose qui ressemblerait à l'ironie de Noi albinoi ou de Kitchen Stories et un zeste de flottement mélancolique de l'âme comme chez Aki Kaurismäki.

Synopsis : Yvan, dealer de voitures vintage, la quarantaine colérique surprend le jeune Elie en train de le cambrioler. Pourtant il ne lui casse pas la gueule. Au contraire, il se prend d’une étrange affection pour lui et accepte de le ramener chez ses parents au volant de sa vieille Chevrolet. Commence alors le curieux voyage de deux bras cassés à travers un pays magnifié.


2 commentaires:

tex_242 a dit…

Superbe road movie-belge. Il y a des jours où on est pas peu fier d'être liégeois!
De plus, ce film a fait revivre - le temps du tournage - un des beaux exemples de travaux inutiles dont la Belgique peut se vanter : les Dolimarts!

Nadine a dit…

Heureuse que tu l'aies aimé. Il y a pas mal de productions intéressantes chez les créateurs belges, c'est vrai.
C'est quoi les Dolimarts ?